Léman Bleu

Actualités


10 septembre 2018 - 17h37

Le soleil comme plaque de cuisson

Sur le trottoir de la rue des gares, des lentilles, de l’eau, et des pommes chauffent. Nous sommes à l’arcade de l’association Solemyo, où la cuisine solaire est reine. Des paraboles métalliques, mais aussi des fours, captent les rayons du soleil. Pour la présidente de l'association Florence Nissberger, "le four solaire chauffe aussi bien qu'un four normal."

Les systèmes sont fabriqués sur place, et vendus en majorité sur internet. Le public de la cuisine solaire est connaisseur et convaincu. Difficile de convertir au delà. Et pour cause, une question revient fréquemment : comment faire sans soleil ?

"Sans soleil on revient aux vieilles techniques ! La base de la cuisine solaire est d'avoir...du soleil" explique en riant la présidente.  Elle s’est lancée récemment dans un projet : des stations de cuisine hybrides, pour équiper les parcs genevois : "Ainsi les gens pourront continuer à faire cuire leurs aliments même si le soleil disparaît". 

Le projet est monté en collaboration avec l'EPFL. 

Céline Argento 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.