Léman Bleu

Actualités


07 avril 2020 - 19h05

Le travail des ambulanciers chamboulé

Le quotidien du personnel soignant est profondément marqué par la crise du coronavirus. C’est également le cas pour les ambulanciers. Comme l’explique Xavier Schorno, directeur d’A.C.E Genève Ambulances, les interventions sont souvent plus longues à cause des mesures mises en place. Si la personne prise en charge est suspecte d’être infectée par le COVID-19, les ambulanciers doivent s’équiper d’une combinaison spéciale. Une fois arrivée à l’hôpital, l’ambulance doit être entièrement désinfectée. Une tâche qui est souvent assurée par la protection civile: «On les remercie chaleureusement. Ce sont des personnes de l’ombre mais elles sont essentielles dans cette crise.»

Si la situation semble s’apaiser depuis cinq jours, tous les acteurs publics et privés ont été largement sollicités pendant les premières semaines de la crise. Des situations intenses et parfois émotionnellement difficiles car les proches ne peuvent plus accompagner les malades dans l’ambulance. «Quand on hospitalise un parent dans une situation aïgue et qu’on doit dire aux enfants qu’ils ne peuvent pas monter dans l’ambulance, c’est déchirant.»

À l’heure actuelle, sept collaborateurs ont été infectés par le coronavirus. S’ils sont confinés chez eux, leur état de santé est plutôt bon, selon Xavier Schorno. 

 

Léa Frischknecht

 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.