Léman Bleu

Actualités


17 novembre 2020 - 18h19

Le vaccin Moderna, nouvelle méthode basée sur l'ADN

Ce lundi, le laboratoire Moderna annonçait avoir un vaccin Covid en bonne voie, efficace à 94,5%, contre 90% pour le vaccin Pfizer et 92% pour le russe Gamaleya. Le vaccin Moderna montre également la réduction des cas sévères Covid-19. Mais attention à ne pas s’avancer trop vite, les tests ne sont pas arrivés encore à leur terme.

De façon générale, la mise au point d’un vaccin passe par plusieurs étapes. La phase préclinique, avec les tests en laboratoires et sur animaux. Puis trois phases cliniques, de plusieurs volontaires à des milliers. Ces phases permettent d’identifier les effets secondaires et cibles de population avant la mise sur le marché. Les vaccins de Pfizer et Moderna en sont à cette étape 3, qui devra durer encore plusieurs semaines voire mois. D’autres vaccins devraient arriver entre temps, car 11 sont actuellement en phase 3.

Particularité des vaccins Pfizer et Moderna, la technique du vaccin. D’ordinaire, on injecte un virus ou une bactéries désactivée. Là, c’est une méthode novatrice avec l'isolation puis l'injection d'une séquence de l’ADN du virus, un code, pour que le corps produise sa propre immunité. Jusqu’ici, aucun vaccin ARN à grande échelle n’a été commercialisé. Mais les spécialistes rassurent, dans la mesure où les recherches sont menées depuis les années 90. Ce type de vaccins  est plus facile à produire. 

La Suisse a déjà réservé 4,5 millions de doses Moderna. Elle a aussi un contrat avec AstraZeneca pour 5,3 millions de doses du vaccin plus classique.

 

«C’est assez prometteur»

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.