Léman Bleu

Actualités


05 février 2021 - 19h54

Les EMS dans l’urgence financière

La fédération des établissements médico-sanitaires tire la sonnette d’alarme car certains EMS du canton rencontrent de grandes difficultés économiques. Du côté de l’EMS du Nouveau Prieuré, la situation est «contrôlée mais fragile, tant du point de vue des soins que financier», selon sa directrice, Martine Brügger. Si certains établissements évoquent des licenciements inévitables, la question ne se pose pas encore au Nouveau Prieuré. «Il est toutefois évident qu’avec moins de recettes, nous devons baisser les dépenses », alarme la directrice. Puisqu’il n’est pas question d’amoindrir les prestations pour les résidents, l’EMS songe aujourd’hui à ne pas repourvoir certains postes. 

Un manque à gagner notamment dû à une chute du taux d’occupation. Certains établissements parlent d’une chute de 20 à 30%, Martine Brügger, elle, évoque une baisse moyenne de 10%. En cause, la réticence des personnes âgées à se rendre en EMS en pleine période de pandémie mais également, selon la directrice du Nouveau Prieuré, la hausse de la mortalité des plus de 75 ans qui amène, inévitablement, à une baisse de la fréquentation de ces établissements. 

Dès lors, la fédération genevoise des établissements médico-sociaux demande au Conseil d’Etat d’assurer la participation du canton dans le financement des EMS sur la base d’un taux d’occupation de 98%. Une aide exceptionnelle est également attendue, d’autant plus que les EMS n’ont pas touché de RHT pour le personnel. 

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.