Léman Bleu

Actualités


21 novembre 2016 - 12h35

Les Rencontres cinématographiques Palestine: Filmer c’est exister

Pour leur 5ème édition qui se tiendra du 24 au 27 novembre avec le Cinéma Spoutnik pour quartier général, les Rencontres cinématographiques Palestine : Filmer c’est exister se gonflent d’une journée supplémentaire – passant de trois à quatre – afin de maximiser les possibilités d’interactions entre les spectateurs et les sept cinéastes présents cette année. Au programme de ce festival engagé, 17 films, documentaires pour la plupart, traduisant les regards de réalisateurs palestiniens sur leur quotidien et leurs espoirs, qu’ils soient originaires de la Palestine devenue israélienne en 1948, de Cisjordanie ou de Gaza (cette dernière fera l’objet d’une soirée spéciale le samedi), avec en toile de fond la question du déchirement identitaire et territorial. Outre le cinéma et les discussions, ces Rencontres offriront également l’occasion de découvrir une partie de l’œuvre d’un jeune photographe et journaliste gazaoui, Motaz Alaaraj, au Café des Volontaires du 24 novembre au 4 décembre. Précédemment exposé à Paris et à Avignon, il délivre une vision de Gaza à la fois saisissante et positive : inattendue, elle mérite qu’on s’y attarde.

Loin des clichés dans lesquels l’imaginaire collectif se complaît lorsque l’on évoque Gaza, ceux de Motaz Alaaraj surprennent par leur beauté avant tout : des couleurs chatoyantes, des enfants qui font les pitres, souriants ou inondés de soleil, la nonchalance poétique qui se dégage des gestes routiniers d’un pêcheur sous un ciel limpide… De simples tranches de vies figées avec talent dont il émane souvent une douceur toute méditerranéenne. Le regard ne se laisse toutefois pas piéger longtemps ; une fois posé sur les plans secondaires au sujet central, il découvre des squelettes d’immeubles bombardés ou encore des grillages formant des ombres sur un visage enfantin. Lorsque a contrario la dureté de la situation n’est pas explicitement représentée sur l’image, elle est naturellement rappelée à l’esprit de l’observateur informé et plane comme un voile d’inquiétude. Cependant… dans cette coexistence de deux réalités qui semblent au premier abord irréconciliables, le travail de Motaz Alaaraj vibre finalement comme un plaidoyer pour l’énergie vitale, dont la luminosité, la force et l’optimisme émergent d’un regard pourtant porté sans complaisance par le photographe sur le quotidien des Gazaouis.

Et pour cause, né dans le camp de Rafah (sud de la bande de Gaza) en 1992, Motaz Alaaraj ne peut se permettre le luxe de la naïveté : il faut savoir qu’à Gaza – où près de 1,9 million de personnes sont entassées sur 360 km2 et subissent un blocus généralisé – l’électricité n’est disponible qu’environ 6 heures par jour, et de manière irrégulière, ce qui conduit de façon récurrente à la perte du travail en cours du photographe. Il ne reste d’ailleurs qu’une seule photo de sa première série, datant de 2010, les autres ayant disparu pour cause de bombardements. Sans compter que dans cette région où enseignants ou commerçants peinent à joindre les deux bouts, les jeunes qui font le choix d’un art qui s’écarte des sentiers battus de la tradition (photo, cinéma, rap, etc.) sont souvent dévalorisés par leurs compatriotes. Cela ne semble pas atteindre Motaz Alaaraj, qui s’est également mis à la vidéo il y a deux ans. Qui sait, il sera peut-être présent en tant que cinéaste lors d’une prochaine édition des Rencontres cinématographiques Palestine ? En attendant, le jeune artiste n’est même pas en mesure de récupérer l’appareil photo qu’il a commandé. Expédié d’Allemagne, ce qui devrait être son outil de travail, le support de son art, lui reste inaccessible depuis deux mois à cause du blocus imposé par Israël…

Nyata Riad / Go Out

Rencontre cinématographiques Palestine : Filmer c’est exister
Du 24 au 27 novembre 2016
Cinéma Spoutnik
11, rue de la Coulouvrenière
1204 Genève
www.palestine-fce.ch

Exposition Motaaz Alaaraj
Du 24 novembre au 4 décembre 2016
Café des Volontaires
26, rue de la Coulouvrenière 
1204 Genève
https://500px.com/motazalaaraj