Léman Bleu

Actualités


14 septembre 2020 - 16h16

Les agriculteurs soraliens veulent récupérer leur chemin viticole

Chaque jour, à deux pas de la douane venant de Viry, des petits bus TPG coupent par ce chemin au milieu des vignes à Soral. Cette ligne a été instaurée en 2018. À cette époque, les agriculteurs acceptent le passage sur ce chemin pour deux ans et à condition que le trafic routier diminue.

Bataille de chiffres

Selon les chiffres des TPG et de l’Etat, le bus 63, de Viry à Confignon voit monter 200 voyageurs par jour. Le bus passant uniquement aux heures de pointe, cela représente une dizaine de personnes par véhicule. Les chiffres du bus 76 allant vers la Plaine ne nous ont pas été communiqués, la ligne n’ayant pas eu le temps de se faire connaître depuis sa mise en place en décembre dernier. Le viticulteur Samuel Battiaz a du mal à croire à ces chiffres: «Nous avons fait des comptages en heure de pointe et cela représentait en moyenne deux personnes par bus sur le 63». 

Fermer le chemin des vignes

Les agriculteurs ont envoyé un courrier au printemps au département des infrastructures , demandant notamment : « de supprimer le passage de ce bus sur le chemin vicinal en zone agricole, en septembre 2020 si la diminution du trafic escomptée n’est pas atteinte au passage de frontière de Soral II. » Dans un courrier en réponse aux agriculteurs datant de fin août, le conseil d’Etat explique: « La fréquentation de ces lignes est en progression. La desserte transfrontalière doit être à minima maintenue voire renforcée quand cela est possible. Le trafic automobile n’a pas augmenté s’agissant de Soral II, il a même baissé d’environ 10% entre décembre 2017 et janvier 2020»

Baisse de trafic 

Or selon les dernières données partagées aux communes auxquelles nous avions eu accès fin 2019, on se situerait plutôt autour d’une baisse de 3%. Une bataille de chiffres, qui ne règle pas le problème initial pour le soralien Blaise Fontaine. Il a lancé une pétition au moment du confinement: «Nous avons redécouvert notre village, dans le calme. Ce n'est pas égoïste mais c'est juste que ce village n'est pas conçu pour absorber autant de trafic».  La pétition demande une ouverture retardée des douanes le matin et une route de contournement du village . 

En attendant, le département des infrastructures compte mettre en oeuvre d’autres mesures, comme des feux de circulation en amont des douanes d’ici la fin d’année. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.