Léman Bleu

Actualités


28 janvier 2021 - 18h16

Les amateurs de films d'horreur mieux préparés à la pandémie

Les amateurs de films d’horreur seraient mieux préparés à faire face à la pandémie ; c’est le résultat d’une étude américaine. Zombies, scénarios apocalyptiques et autres histoires morbides renforceraient la capacité de résilience en temps de crise. 

Visionner des films effrayants pourrait-il avoir des effets bénéfique sur notre propre gestion du stress? C’est ce qu’affirme une étude menée par un groupe de chercheurs américains et danois. 

Après avoir suivi 300 participants, les chercheurs on observés que les personnes qui consomment régulièrement des fictions d’horreur ou survivalistes seraient mieux préparées à la pandémie, en souffriraient moins psychologiquement et feraient preuve d’une plus grande résilience.

Dr. Coltan Scrivner, spécialiste de la curiosité morbide à l'Université de Chicago, explique que les "prepper film" (films de survie; ndlr) ont une véritable influence. « Après avoir considéré les influences de la personnalité, qui étaient quand même assez fortes, nous avons constaté que plus les gens avaient vu de films sur les zombies, les invasions extraterrestres et les pandémies apocalyptiques avant COVID-19, mieux ils se portaient dans la pandémie actuelle. Ce genre de films sert apparemment de répétition mentale pour des événements réels » explique son collaborateur John Johnson, de l'université de Pensylvanie. 

Comment l’expliquer ?

Chercheur en neuropsychologie et en science des émotions à l'Unige, Donald Glowinski explique qu'il s'agit là d'entraîner ses émotions. Pour autant, il ne suffirait pas de faire un marathon de films terrifiants ou catastrophes pour s’armer face à un prochain confinement, mais il est conseillé de "muscler sa peur ".

Beaucoup d’autres facteurs entre en jeu, à part rêver de courses poursuites avec des morts-vivants, une cure de film d’horreur n’est peut-être pas la meilleure des solutions. 

 

Julie Zaugg

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.