Léman Bleu

Actualités


12 mars 2021 - 19h02

Les assouplissements des mesures Covid en vue du 22 mars

Le Conseil Fédéral a annoncé un assouplissement des mesures Covid pour le 22 mars, mais seulement si la situation sanitaire le permet. 

Les restaurants et bars devraient rouvrir le 22 mars. Les clients seront à l’extérieur, avec des tables séparées d’au moins 1m50. Le masque devra être porté en permanence en dehors des temps de consommation. 

Dans le cercle familial ou privé, la jauge passerait de 5 à 10 personnes. En dehors de ce cercle tous les lieux accueillant du public seraient limités à 50 en intérieur. C’est le cas des théâtres ou cinémas. En extérieur, comme pour les matchs sportifs ou concerts, la jauge monterait à 150. Dans tous les cas, il faudra une distance d’1m50 entre les personnes et le port du masque. Autres ouvertures, celle des lieux de loisir et de divertissement, mais avec masque et distances.

Sport adulte en amateur 

Le sport et les activités culturelles amateurs pourraient aussi reprendre jusqu’à 15 personnes, avec distance ou masque en extérieur. L’un et l’autre en intérieur. Exceptions toutefois, pour les exercices d’endurance, fitness ou chorale. Les compétitions restent interdites. Les centres de bien-être, piscines intérieures, discothèques resteront fermés. 

Au delà de ces réouvertures, au niveau scolaire, 15 participants pourraient être en présentiel dans les hautes-écoles ainsi que pour la formation continue. Dans les EMS, les résidents vaccinés seraient dispensés du port du masque. 

Attention toutefois, l’ensemble de ces mesures est conditionné à l’état sanitaire. Le Conseil Fédéral fera le point le 19 mars prochain, en vue de l’assouplissement du 22 mars. 

«Ce n'est qu'une première étape vers un retour à la normalité». Les réactions de Vincent Subilia et Thierry Apothéloz

Ce soir nous recevions Thierry Apothéloz, conseiller d’Etat en charge de la cohésion sociale et de la culture et du sport, ainsi que Vincent Subilia directeur général de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, pour échanger sur l’assouplissement des mesures.

Tandis que la Suisse annonçait une possible réouverture des lieux culturels et restaurants, l’Italie et la France, sont sur le point de resserrer la vice. Comment l’expliquer ? « Le conseil fédéral a entendu la nécessité absolue de réouvrir les lieux culturels, nous en avons besoin. Malgré toujours la possibilité d’une troisième vague. »  explique le conseiller d’Etat.

Les restaurateurs ont dix jours à attendre avant cette réouverture hypothétique. Une attente devenue interminable. « C’est un pas dans la bonne direction, même s’il est timide et encore insuffisant à ce stade. C’est un signe annonciateur d’espoir. » confie Vincent Subilia
Une première étape vers le retour à la réalité. Mais alors que l’horizon se dessine pour les restaurants pouvant accueillir des clients en extérieur, la désolation demeure pour les autres.
« Effectivement, c’est un élément préoccupant, puisqu’il y a une distorsion de concurrence naturelle. Mais dans la situation actuelle, cela reste une bouffée d’oxygène. » explique le directeur général du CCIG.

Pour le monde de la culture, la pensée est la même. Il reste un long chemin à parcourir, mais le printemps arrive avec de l'espoir. « Avoir des lieux culturels qui rouvrent c’est toujours réjouissant, et ce même si les cinquante personnes autorisées ne remplissent pas la jauge habituelle. » confie Thierry Apothéloz.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.