Léman Bleu

Actualités


28 avril 2020 - 18h21

Les bus et les trams TPG sous haute désinfection

La reprise de certains milieux professionnels implique aussi une hausse des déplacements. Face à la situation, les transports publics s’adaptent. Depuis hier, les TPG ont augmenté la cadence, mais les mesures de sécurité restent les mêmes. Deux fois par jour minimum, tous les véhicules sont désinfectés.

Des passagers pas comme les autres montent à bord des TPG chaque jour. Muni de masques, de désinfectant et de gants, ces nettoyeurs font partie du programme de réinsertion professionnelle de l’OSEO. Toute la semaine, ils désinfectent les véhicules pendant leur route.

Un partenariat entre les TPG et l’OSEO qui date d’avant les premières mesures contre le COVID. Mais depuis la mi-mars, leur mission de nettoyage simple a évolué en désinfection totale.

60% du trafic habituel pour 15% de voyageurs

Depuis hier, les TPG ont recommencé à élargir leur offre pour répondre à la réouverture de certains milieux professionnels. Mais la fréquentation reste faible. «Nous somme à 60% du trafic habituel, pour 15% des voyageurs environ», explique Denis Berdoz, directeur général des TPG.

Pour la suite, les TPG sont dans l’attente des futures annonces du conseil fédéral. Car si les mesures de déconfinement se poursuivent, la fréquentation des transports va forcément augmenter.

Pour l’heure, la fréquentation a légèrement augmenté. Depuis le début du semi-confinement, elle est passée de 120'000 passagers par jour à 140'000. En temps normal, ils sont 800 000 voyageurs par jour.

Lea Job

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.