Léman Bleu

Actualités


21 novembre 2019 - 17h30

Les camps de ski au cycle sont-ils pertinents ?

A Genève, les camps de ski pour les 10ème années du Cycle d’orientation ne sont pas obligatoire dans le plan d’étude. Ils sont « fortement recommandés », une parade trouvée par le canton pour justifier la participation financière des parents à ces camps. Trève de bricolage, aujourd’hui la cour des comptes exige une véritable politique en la matière. Le DIP prend des mesures, au péril des fameuses classes blanches.

S’ils deviennent obligatoires, les camps de ski seront forcément gratuit, conformément à un arrêté à du tribunal fédéral. Actuellement, 300chf maximum sont demandé aux familles pour envoyer leur enfant sur les pistes. Le canton peut-il s’en passer ?

Les camps de ski sont sur la scellette. Mais le DIP se veut rassurant. «Nous souhiatons maintenir ces camps, qui ont une vocation d'intégration indéniable», explique Paola Marchesini, Secrétaire générale du DIP. 

Imposer un cadre pour plus de transparence

Maintenir les camps dans la mesure du possible, mais le DIP pourrait tout de même aller vers une réduction de l’offre. La Cour des Comptes souhaite mettre en place de multiples outils permettant une meilleure organisation et traçabilité de ces camps. 

Mais là aussi il y a une crainte, imposer un cadre trop procédurier qui, pour l’enseignant organisateur, pourrait transformer un camp de ski fun en un fardeau administratif.

Affaire à suivre donc. A Genève, 91% des écoliers participent à ces camps lorsqu’ils sont proposés. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.