Léman Bleu

Actualités


02 février 2018 - 18h14

Les chirurgiens contestent les nouveaux tarifs

redaction Les tarifs de certains actes ambulatoires pourront baisser jusqu'à 50%.

Les chirurgiens genevois poursuivent leur grève de certains actes ambulatoires, soit la chirurgie qui ne nécessite pas d’hospitalisation. Ils protestent contre la nouvelle tarification 2018.

Réunis aujourd’hui au siège de l’association des médecins genevois chirurgiens de la main, urologues, gynécologues et orthopédistes tirent la sonnette d’alarme. Avec la nouvelle tarification, le prix de certains gestes médicaux ambulatoires deviennent des opérations financières à perte.

Pour les praticiens de la chirurgie ambulatoire, les nouvelles rémunérations entrainent une baisse de leurs tarifs jusqu’à 50%. L’association des médecins de Genève propose un compris.

Les médecins demandent une participation de l’Etat au remboursement des actes de chirurgie ambulatoires, aujourd’hui couverts à 100% par les assureurs. Une chirurgie ambulatoire qui souvent évite de coûteuses hospitalisations.  

Denis Palma

 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.