Léman Bleu

Actualités


14 avril 2020 - 18h38

Les cliniques assurent les urgences non COVID-19

Depuis le début de la crise sanitaire, cliniques privées et HUG ont été en un temps record totalement réorganisés et pour affronter la pandémie de COVID-19 à Genève. C’est ce que beaucoup nomment «l’union sacrée.» Aux HUG, les malades du nouveau Coronavirus. Aux cliniques privées, une partie du travail de dépistage du virus mais surtout le maintien d’un réseau d’urgences pour soigner toutes les autres maladies. 

Les symptômes grippaux dépistés sous la tente 

Comme aux HUG, la clinique des Grangettes procède au dépistage du COVID-19 sous une tente installée devant l’entrée des urgences. Les patients sont triés à l’entrée par la protection civile. Ceux qui souffrent de symptômes grippaux sont dirigés sous la tente. Les autres patients rejoignent l’accueil des urgences de l’hôpital. 

Protection civile et sapeurs-pompiers volontaire mis a contribution 

Le parcours fléché continue pour les patients d’un bout à l’autre de la tente. Ils sont ensuite évalués.  Un sapeur-pompier volontaire réalisait ce matin des évaluations de patients, toujours sous la supervision d’une infirmière. Avant l’examen final, un médecin procède à des éventuels examens complémentaires et explique les consignes et informations liées au COVID-19. Une trentaine de médecins de ville se relaient sous la tente des Grangettes. 

Le résultat dans un SMS en 24 heures 

Dernière étape au bout de la tente, le frotis réalisé dans la gorge ou dans le nez. Le résultat est obtenu dans les 24 heures. Le patient le reçoit simultanément sous forme de SMS. Mais la prise en charge des patients positifs est assurée. Depuis le 8 février, plus de 2542 tests ont été réalisés à la clinique des Grangettes. 692 personnes ont été testées positives au COVID-19. 

Les cliniques privées assurent les urgences non Covid-19 du canton 

Mais l’activité de la clinique des Grangettes ne se limite pas au dépistage du COVID-19. Pour permettre aux HUG de se focaliser les malades du COVID-19, les cliniques privées comme les Grangettes assurent les missions d’accueil et dépistage des patients non covid. Dans une chambre, un patient sous traitement anticoagulant souffre de léger saignements. Il a choisit d’être hospitalisé aux Grangettes sur la proposition des hôpitaux universitaires de Genève. Pour faire face, les Grangettes ont multiplié par 3 leur capacité hospitalière. 

Malgré une forte tension, la réorganisation du système hospitalier autour des HUG, grâce au concours du réseau d’urgences genevois, a permis de maintenir un accueil de qualité dans les cliniques privées pour les urgences non covid-19 et ce quelque soit l’assurance de base des patients. 

Gilles Miélot/ Denis Palma.    

 

 

 

 

 

 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.