Léman Bleu

Actualités


04 novembre 2020 - 20h48

Les commerces et restaurants toujours dans l’attente d’une aide de l’Etat

Des nouvelles mesures ont été prises pour soutenir l’économie genevoise, l’inventaire des cas de rigueur s’étend à l’hôtellerie, aux agences de voyages et aux transports de personnes, mais les restaurateurs et certains commerçants sont toujours dans l’attente. «Ils ont un sentiment de très grande injustice et je le comprends» déclare la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet. «Ce que nous ne voulons plus, c’est d’avoir des personnes dans la rue. Le fait d’avoir des commerces ouverts entraine un flot de personnes à se promener à l’extérieur.» Elle annonce que la situation sera réévaluée chaque semaine par le gouvernement et qu’en cas d’évolution positive de la crise sanitaire, les commerçants pourraient être autorisés à rouvrir.

Le besoin immédiat pour ces petits commerces, c’est une prise en charge des loyers, des charges sociales et la mise en place de plateformes leur permettant de bénéficier du «Click and collect». Le gouvernement s’engage à répondre au mieux et le plus rapidement possible à cette demande.

Le Conseil d’Etat fâche. Entre des mesures sanitaires incomprises et dernièrement une baisse annoncée des salaires de la fonction publique, notamment du personnel soignant, ses décisions sont contestées par une partie de la population. Nathalie Fontanet comprend la frustration populaire et espère «arriver à des solutions qui permettent de réconcilier tout le monde.» 

Elio Sottas

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.