Léman Bleu

Actualités


10 janvier 2018 - 18h08

Les dossiers politiques de la rentrée 2018

Chassez le naturel, il revient au galop. Surtout en période d’élection. Pour les grands partis, le nerf de la guerre, c’est traditionnellement la fiscalité. Le PLR et le PS ont déposé pas moins de 12 projets de loi à ce sujet. 

À droite, on estime que les autres pays diminuent les impôts, alors pourquoi pas Genève ? La proposition est donc de baisser les impôts de 5% pour tous, mais aussi de pouvoir déduire plus sur les frais de garde des enfants ainsi que sur l’épargne retraite. 

À gauche, on est contre cette baisse d’impôts, car la dette dépasse déjà les 12 milliards. Les 9 projets de loi déposés par le PS tournent tous autour de l’imposition des plus riches. Il s’agit de relever le plafond du bouclier fiscal, voire de le supprimer. 

Fiscalité toujours, mais cette fois pour les entreprises, avec Le PF17 successeur de RIE3. En de début d’année, les débats sont relancés pour aboutir à une solution cantonale. Vaud a déjà opté pour un taux à 13,78%. Et installe ainsi une pression sur les autres cantons.

Autre gros dossier, celui de la caisse de pension de fonctionnaires. l'ASLOCA et le Cartel Intersyndical ont déposé une liste de 12’000 signatures il y a quelques jours. Ils veulent sauvegarder les rentes en créant du logement dans le PAV. Bien différent du projet du Conseil d’Etat. Quoi qu’il en soit, il faudra à tout prix trouver une solution avant le 30 juin 2018. 

Côté votation, pas de grand enjeu sur le sujet fédéral du nouveau régime financier 2021. Ce sera oui à coup sûr. L’autre sujet, No Billag, risque lui par contre d’agiter ces deux prochains mois. Le vote sur la redevance TV et radio déchaîne les passions dans tous les partis. 

Ce premier rendez-vous électoral est fixé au 4 mars, avant une autre échéance de taille, les élections cantonales, le 15 avril.

Céline Argento