Léman Bleu

Actualités


31 octobre 2019 - 20h49

Les étrangers de Genève votent peu

Les étrangers de Genève votent peu.
Tel est le constat fait depuis plusieurs élections municipales. Une campagne pour une plus forte mobilisation est lancée en vue du scrutin de mars prochain. Invité de Céline Argento, Thierry Apothéloz, Conseiller d’Etat en charge du département de la cohésion sociale, nous explique les raisons de ce faible taux de participation:

«L’acte de voter est un acte difficile à faire surtout pour des personnes qui sont étrangères. Le rapport à l’Etat n’est pas le même dans son pays d’origine et en Suisse.»

Entre manque d’information et manque d’envie, la question se pose. Thierry Apothéloz explique:

«Non, toutes les études ont montré qu’il y a une vraie adhésion au système démocratique suisse, une vraie volonté d’appartenir au corpus législatif.»

Le problème viendrait selon lui plutôt d’un manque de compréhension, notamment sur la question des dates relatives à ces votations.

Elio Sottas

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.