Léman Bleu

Actualités


08 juin 2020 - 17h58

Les grandes courses genevoises menacées

Le calendrier des courses à pied chamboulé à cause de la situation sanitaire ne voit pas son horizon se dégager malgré le déconfinement. Les deux principales affiches pédestres, le marathon et la course de l’escalade sont toujours dans l’incertitude.

Le marathon de Genève qui aurait dû avoir lieu il y a un mois a été reporté au premier week-end d’octobre. L’an dernier il a rassemblé plus de 18 000 coureurs sur deux jours dans différents formats de course. Un effectif ingérable au vu des normes actuelles sans compter les à-côtés, ravitaillements, spectateurs et encadrants.

Le comité de la course n’attendra pas le 24 juin et les annonces du Conseil fédéral pour prendre une décision. Annulation ou courses en formats réduits, les organisateurs publieront un communiqué ce mercredi. La course de l’Escalade prévue début décembre est logée à la même enseigne de l’incertitude.

Une limite au-delà de laquelle il faudra obtenir des garanties de la part des autorités politiques pour assurer les pertes éventuelles d’une annulation de dernière minute en raison d’une deuxième vague.

Annuler pour ne pas mettre en péril les prochaines éditions ou tenter un coup de poker, voilà l’alternative, la douce incertitude du sport dont les organisateurs se seraient bien passés.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.