Léman Bleu

Actualités


29 novembre 2019 - 21h15

Les hommes encore trop peu tentés par la natation synchronisée

Delphine Berenguer, la directrice technique du club Dauphins Synchro Vernier, entraîne depuis 22ans. Sur ses neuf années passées au sein du club genevois, elle a pu voir énormément d’évolutions. Au niveau du club, déjà, puisqu’il est passé de la sixième place au top 3 du classement. Mais également au niveau du sport lui-même: «C’est devenu de plus en plus acrobatique. Vous verrez des portés exceptionnels et des nageuses qui arrivent à faire des doubles voire des triples saltos.»

Mais la grande nouveauté, c’est que la natation synchronisée est devenue mixte depuis 2015. Si Delphine Berenguer admet que son club n’a pas encore eu de demandes de la gente masculine, elle se réjouit de voir des jeunes garçons se lancer dans la discipline à travers le monde. «On espère que ça va venir très vite à Genève car c’est une bonne évolution pour notre sport. À l’image du patinage artistique, la relation entre une femme et un homme dans l’eau peut être magnifique.»

La directive technique espère que le stéréotype de genre se brisera et que la discipline évoluera afin de voir des couples performer dans les bassins.

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.