Léman Bleu

Actualités


01 septembre 2020 - 19h03

Les livreurs Uber Eats désormais employés à Genève

A partir d’aujourd’hui, les livreurs d’Uber Eats à Genève bénéficient en principe d’un contrat de travail. La société de livraison a dû se plier à une décision de justice du tribunal cantonal en juin dernier. Mais ce matin, plusieurs livreurs n’avaient pas encore accès à l’application.

Ce livreur travaille depuis 10 mois pour Uber Eats. Hier il a signé un contrat de travail qui lui garantit entre autres quatre semaines de vacances et un salaire brut de 20, 65 CHF de l’heure. Il se dit satisfait d'être salarié et assuré.

Ce matin, son accès à l’application ne fonctionnait pas. C’est aussi le cas de cet autre livreur. Pourtant d’autres livreurs eux sont déjà au travail. 

Des démarches et contacts pas toujours clairs pour ces nouveaux employés. Pour Uber Eats, c’est désormais à l’entreprise Chaskis SA de leur communiquer les informations.

« Tout comme le font les autres services de livraison à Genève, Uber Eats a débuté une collaboration avec une entreprise locale qui emploie des coursiers. Nous avons travaillé sans relâche pour adapter nos activités dans le but de suivre les exigences de la Cour de justice de Genève et de continuer à fonctionner en conformité avec celles-ci ».

Une mise en conformité qui satisfait pour l’heure le conseiller d’Etat Mauro Poggia, qui a croisé le fer avec Uber Eats. Le rôle de l’Etat reste d’assurer le cadre légal de cette nouvelle relation de travail.

Ce statut de salarié n'est pas encore définitif: Uber a déposé un recours auprès du Tribunal fédéral. Le jugement devrait tomber cet hiver.

Priscilia Chacón

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.