Léman Bleu

Actualités


15 octobre 2018 - 16h33

Les patrons genevois fustigent la grève des maçons

A la veille d’une forte mobilisation des maçons dans la rue, les fédérations patronales genevoises dénoncent une grève illégitime, une violation de la paix du travail et une dégradation sans précédent du partenariat social.

Les syndicats dénoncent une flexibilisation du temps de travail et l’explosion du recours aux travailleurs temporaires. Des syndicats accusés de rompre la paix du travail signée l’an dernier, et des patrons genevois qui estiment que les conditions à Genève sont plus avantageuses dans le gros œuvre et qui ne comprennent pas des revendications sans concessions.

A Genève, les métiers du bâtiment représentent plus de 1400 entreprises qui emploient 12'000 personnes. Le gros œuvre représente un gros tiers de la branche. Il y a 3 ans, près de 3000 maçons s’étaient mobilisés dans la rue selon les syndicats.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.