Léman Bleu

Actualités


04 septembre 2019 - 16h59

Les policiers ont-ils tous les droits en intervention ?

Aujourd’hui s’est ouvert le procès en appel du policier qui, le 11 novembre 2015, dans le cadre d’une intervention pour intercepter un cambrioleur, avait dépassé de 70 km/h la limite autorisée sur la route d’Annecy. En direct du Palais de Justice, Gilles Miélot accompagné de l’un des avocats du prévenu, Maître Thomas Barth, nous résume cette première journée d’audience.

Une première journée « rocambolesque » où l’un des principaux éléments discuté  concerne les modalités de l’infraction. En effet, le radar ayant flashé l’agent de police se trouvait, selon les avocats de l’accusé, dans une zone ou il est impossible de décider si la limite de vitesse autorisée est de 50 km/h ou de 80 km/h.

A l’interview, Maître Barth revient sur la première condamnation de son client: « C’est un jugement ubuesque. Pour un policier qui fait son travail, un an de prison c’est quand même incroyable »

Elio Sottas

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.