Léman Bleu

Actualités


18 novembre 2020 - 11h06

Les promesses du solaire à Genève

13 octobre 2020, un petit pas en avant pour le solaire à Genève. Après Palexpo et l'aéroport, c'est au tour des Ports Francs d'installer des panneaux solaires sur leurs toits : 4000 m2 de panneaux photovoltaïques fabriqués en Suisse qui pourront fournir 1 GWh d’énergie par année.

L’objectif pour les SIG: que le solaire représente 6% de l’énergie consommée dans le canton. Mais pour l'ancien conseiller d’Etat en charge du développement économique Pierre Maudet, cela ne suffit pas: «Genève est en retard en matière de production d’électricité d’origine solaire. C’est un fait, même s’il a doublé cette production depuis 2015. Il est temps de passer du discours aux actes.» 

A Genève, la place du solaire est encore très faible : 2,68% du taux de couverture.Et pourtant les surfaces pour accueillir de panneaux solaires ne manquent pas. Le site du cadastre solaire permet d’estimer en quelques clics le potentiel énergétique solaire des bâtiments du Grand Genève. Si on trouve quelques installations sur les bâtiments industriels, du côté des propriétaires privés, ça bloque. 

Autre obstacle pour certains propriétaires : la protection du patrimoine bâti. A Bernex, un particulier souhaitait installer 10 panneaux solaires sur le toit de sa maison. Un projet refusé par la commission des monuments et des sites pour des raisons esthétiques.

Pour le WWF, si Genève est actuellement mauvais élève, il y a beaucoup de potentiel. L’ONG compte sur le futur plan directeur de l’énergie du canton. Et les incitations originales se développent. Des particuliers ont pu acheter pour 330 CHF une part des panneaux inaugurés sur le stade en octobre. L’énergie produite sera déduite de leur facture durant 20 ans. 

P. Chacón / P. Verdier

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.