Léman Bleu

Actualités


02 mars 2018 - 15h31

Luc Barthassat en 4 dates

18 mai 2014. Les genevois disent non au cofinancement de P+R sur territoire français. La facture devait s’élever à plus de 3 millions pour Genève.

Depuis, l’idée d’un financement commun de parkings en France a été complètement gelée. 

 

19 novembre 2014. Les TPG sont à l’arrêt. Au coeur du litige, la suppression de 130 postes.

Huit jours plus tard, 350 personnes manifestent au centre ville pour réaffirmer leur opposition aux licenciements. 

Finalement, les syndicats sont entendus. Les effectifs au sein des TPG sont donc maintenus.

 

5 juin 2016. L’idée d’une grande traversée du lac prend forme. Les genevois l’approuve à 62,8%.

C’était la quatrième fois en 30 ans que la population se pronconçait sur une traversée de la rive gauche à la rive droite. 

 

21 mai 2017. Le peuple refuse pour la troisième fois en quatre ans d’augmenter les tarifs des transports publics. 

L’augmentation devait rapporter 8 millions. Le couperet tombe. Le ministre annonce une réduction des prestations, avant de faire machine arrière quelques jours plus tard. Luc Barthassat admet avoir faire fait de la provocation. Le grand conseil vient finalement au secours des TPG. Dans le budget 2018, 13 millions sont votés pour aider les transports publics. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.