Léman Bleu

Actualités


10 septembre 2018 - 16h50

Maudet pourrait aussi lâcher la police et l'aéroport

Une majorité de la Commission de contrôle de gestion du Grand Conseil ne se contente pas des mesures prononcées par le Conseil d'État. La rocade chirurgicale de prérogatives opérée mercredi n'est pas suffisante, selon les députés. Ils demandent au gouvernement de confier la police et l'Aéroport à «un autre conseiller d'État que Pierre Maudet pendant la durée de l'enquête pénale en cours». Ces mesures font écho à la motion R 851 «une enquête au-dessus de tout soupçon» déposée par Ensemble à Gauche le 24 mai dernier. 

Ce vote n'est qu'un préavis et le parlement devra formellement statuer sur le texte lors de sa plénière. Il est aussi à rappeler qu'une motion n'oblige en rien le Conseil d'État à agir en son sens. Or, si une large majorité de députés se dégage en faveur de ces mesures, il est difficile d'imaginer Pierre Maudet ignorer cette demande et garder tous ses départements. 

Jérémy Seydoux 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.