Léman Bleu

Actualités


26 avril 2020 - 19h08

Mauro Poggia fait le point sur la reprise partielle de demain

Demain aura lieu la première étape du déconfinement et un certain soulagement semble saisir les Genevois. Toutefois, Mauro Poggia le rappelle, nombreuses règles seront encore en vigueur telles que l’interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes. Certains commerces vont également ré-ouvrir leurs portes tels que les magasins de jardinage ou les salons de coiffure. «Ces commerces devront appliquer les mêmes règles que les grandes surfaces. S’il faut intervenir ponctuellement pour rappeler les mesures, nous le ferons», assure le conseiller d’état. 

Et ensuite ? 

Mauro Poggia assure que le canton travaille activement, avec les restaurants notamment, qui souhaiteraient ré-ouvrir avec des règles particulières. Pour le conseiller d’état en charge de la santé, de l'emploi et de la sécurité, il faut rester prudent, la ré-ouverture pouvant avoir des effets pervers. «Un restaurant n’est pas forcément rentable en n’ouvrant qu’une place sur deux. De plus, le chômage partiel serait réduit voire arrêté. Il faut donc trouver une bonne nuance pour que les commerces n’ouvrent pas sans clientèle.»

Mauro Poggia reste d’autant plus prudent que le pays n’est pas à l’abri d’une nouvelle hausse de la maladie suite à cette première étape de déconfinement. «S’il y a une recrudescence, nous devrons reprendre des mesures», affirme le conseiller d’état qui rappelle que les résultats de nos comportements ne s’observent généralement que dix à quinze jours plus tard.

Les masques toujours pas obligatoires

La Suisse campe sur ses positions au sujet du port du masque. Contrairement à d’autres pays, celui-ci n’est pas obligatoire mais de gros stocks de masques seront en vente dans les grandes surfaces dès demain. Pour Mauro Poggia, il est essentiel que les personnes exerçant des activités où la distance inter-personnelle n’est pas possible, soient en mesure de se protéger. 

Pas de feux d’artifice en août ?

Le Matin Dimanche le révélait aujourd’hui, Genève Tourisme souhaite que les Fêtes de Genève et le feu d’artifice, qui prennent traditionnellement place en août, soient annulés. Si le Conseil d’état doit se prononcer dans les prochaines semaines sur la question, Mauro Poggia semble sceptique sur le maintien d’un événement d’une telle envergure sur les quais cet été. 

 

 

Léa Frischknecht

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.