Léman Bleu

Actualités


13 janvier 2018 - 14h04

Monica Bonfanti, la "nonna" des policiers genevois

La Commandante de la police genevoise était la grande invitée du Geneva Show. 11 ans et demi après sa prise de fonction qu'elle reconnait avoir été difficile, elle revient sur les épisodes marquants de sa carrière et les grands défis de la police.

Les photos interdites

En 2006, sa prise de fonction est émaillée par la publication de photos d'elle, posant sur le capot d'une voiture ou menottes aux poignets. «Ces photos n'auraient pas dû être publiées. Il s'agissait d'une erreur lors de l'impression du journal.» Elle confie toutefois que faire ces photos l'a amusée.

Le saccage de la ville

En décembre 2015, le saccage de la ville et de plusieurs monuments historiques par des casseurs la place au centre d'un torrent médiatique. Elle explique ne jamais avoir songé à démissioner, malgré les défaillances policières observées ce soir-là.

Monica Bonfanti, la "nonna"

Ce sobriquet affectueux lui est régulièrement donné par ses hommes. Regrettant avec humour cette tentative de la vieillir, elle confie être «très attachée aux policiers et à l'institution qu'ils représentent. Leur travail et le cœur qu'ils y mettent forcent le respect, la sympathie et l'affection.»

Le patinage artisitique

L'ex-championne suisse de patinage synchronisé, qui précise que son patinage n'a plus grand chose d'artistique, n'exclut pas d'y revenir un jour. Comme coach, par exemple, un poste qu'elle a déjà exercé par le passé. Avant de reprendre la police, Monica Bonfanti donnait des cours de patinage aux enfants sur la glace des Vernets et formait même les enseignants de sport à cette discipline.

>> Entretien intégral

Jérémy Seydoux