Léman Bleu

Actualités


06 mai 2020 - 17h32

"On ne pouvait pas les priver de ce contact physique"

Tout comme les EMS, certaines résidences avec des personnes en situation de handicap mental ont interdit les visites et stopper des ateliers. Il n’est pas possible pour les socio-éducateurs de garder la distance avec les résidents pour certains soins. Reportage dans des appartements des Etablissements Publics d’Intégration à Collonge-Bellerive.

Le site de la Combe, ce sont dix appartements aménagés pour des personnes en situation de handicap mental. Huit résidents avec une déficience mentale sévère habitent dans cet appartement. Certains ont très peu d’autonomie. 

Depuis le début du confinement, Steve Maurice reçoit des colis de sa mère qui ne peut plus le voir. Si des promenades en extérieur sont permises, plusieurs des activités de Steve se font désormais à l’intérieur. Pour limiter les contacts, les résidents passent plus de temps dans leur chambre et les ateliers occupationnels sont fermés. Même pour Steve qui semble bien s’adapter aux circonstances, il y a des coups durs. 

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.