Léman Bleu

Actualités


17 avril 2020 - 18h28

Parents et enseignants mitigés sur le possible retour à l'école le 11 mai

Après l’annonce hier d’une potentielle réouverture des écoles le 11 mai, parents d’élèves et enseignants sont mitigés. S’ils reconnaissent l’intérêt pédagogique à reprendre les cours au plus vite, l’inquiétude est de mise. Ils attendent encore beaucoup de réponses.

Un geste devenu routine pour Roger Hugentobler. Père de cinq enfants, il vient chercher les devoirs de ses enfants à l’école des Champs-Frechets à Meyrin.  

Hier, lorsqu’il a appris la possible réouverture des écoles le 11 mai, il n’a pas été rassuré. Sa femme étant une personne considérée comme vulnérable. «Je suis inquiet que l’un des enfants puisse ramener la maladie à la maison», explique-t-il.  

Un futur encore flou 

C’est donc avec beaucoup d’attention qu’il suit ce matin la conférence de presse du Conseil d’Etat genevois. Il attend des réponses. Mais le flou persiste, car les futures décisions dépendent du Conseil fédéral.

Pour la fédération des associations de parents d’élèves de l’école obligatoire (FAPEO), une décision du Conseil fédéral était nécessaire. On attend surtout des informations précises sur la suite des événements. «Nous avons bien vu l’importance de l’information ces derniers temps. Il est important de tenir informer les parents, pour qu’ils sachent comment s’organiser», explique Anne Thorel Rüegsegger, secrétaire générale de la FAPEO.

Certains enseignants inquiets

Du côté des enseignants, on reconnait l’intérêt pédagogique à rouvrir les écoles au plus vite. «Nous avons bien conscience que les enfants en difficulté scolaires sont prétérités par une ouverture trop tardive», explique Francesca Marchesini, présidente de la société pédagogique genevoise. Mais le syndicat regrette le flou qui persiste quant aux modalités de la potentielle réouverture. «Il y a des enseignantes et enseignants inquiets. Si une ouverture le 11 mai est maintenue, il sera important de discuter des modalités à prendre pour préserver la santé de tous.»

Quoi qu’il arrive, il faudra attendre en tout cas jusqu’au 29 avril pour savoir si les écoles rouvrent vraiment le 11 mai et dans quelles modalités.

Lea Job 

«On voit l’importance de l’école quand elle n’est plus là»

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.