Léman Bleu

Actualités


05 avril 2019 - 09h52

Pas de baisse de trafic aux petites douanes

Une baisse de 10% du trafic aux douanes de Chancy, Sézegnin, Certoux et Soral. C’était l’objectif fixé dans la lettre d’intention signée il y a un peu plus d’un an par les autorités suisses et françaises. Or selon nos informations, cet objectif n’est pas atteint, et de loin. Il aurait dû y avoir 4’522 véhicules par jour en moyenne au passage de ces petites douanes entre 6h et 8h30 du matin. Il en a été compté 5’131, soit 13,9% au dessus de l’objectif fixé. Au lieu de baisser, le trafic a augmenté entre mars 2018 et mars 2019.

Mesures prises pour baisser le trafic
Pour rappel, la problématique des petites douanes remonte à 2016. Cette année là, Genève annonce vouloir les fermer. Face à la levée de bouclier côté français, un accord est trouvé pour tester des mesures de baisse de trafic plutôt qu’une fermeture pure et simple de ces voies. Cet accord est retranscrit dans la lettre d’intention signée en janvier 2018 par tous les partenaires. Parmi ces mesures aujourd’hui mises en places : covoiturage, réalisation de P+R, bus transfrontaliers. 

La fermeture des douanes reste pendante
Dans cette lettre d’intention, des échéances de baisse de trafic sont fixées en lien avec ces mesures : -10% à mars 2019, -20% à fin 2019 et -50% trois ans après la mise en service du Léman Express. Le premier couperet pourrait tomber dès la fin de l’année si le trafic n’a pas baissé assez. Les douanes seraient fermées jusqu’à 8h30 du matin. Seuls les covoitureurs, bus et deux-roues pourraient passer.

En attendant, les autorités suisses et françaises réunies ce vendredi doivent discuter des orientations à prendre d’ici décembre pour corriger le tir.

Céline Argento, Denis Palma

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.