Léman Bleu

Actualités


25 septembre 2019 - 16h06

Peine réduite pour le policier en excès de vitesse

Le verdict est tombé aujourd'hui pour le policier en excès de vitesse. Contrairement à la première instance où une peine d’un an et demi de prison était requise, la Justice a finalement tranché. 

Soixante jours amende et deux ans de sursis pour violation grave des règles de sécurité routière: la peine est beaucoup moins lourde que celle demandée par la Ministère Public. Une entrée en matière extraordinaire à Genève.

Soulagement mitigé

Un soulagement pour les avocats de l'appelant, Me Barth et Me Jordan via son associée Me Micucci: «la Justice a enfin compris que notre client faisait juste son travail» ont-ils déclaré. Le Président de l’Union personnelle du Corps de Police salue lui aussi cette réduction de peine. Il dénonce tout de même une loi appliquée trop sévèrement pour les forces de l’ordre.

Les avocats tout comme le Ministère Public ont désormais 30 jours pour décider d’un recours au Tribunal Fédéral.  

 

 

Julie Zaugg

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.