Léman Bleu

Actualités


28 août 2018 - 15h03

Pierre Maudet: «Je ne prétends pas être infaillible»

Pierre Maudet est toujours dans la tourmente pour son voyage à Abu Dhabi en novembre 2015. La Commission de contrôle de gestion du Grand Conseil a décidé de continuer ses investigations sur ce séjour offert par un tiers au Conseiller d’Etat. Décidée à lever tous les doutes, la Commission a annoncé lundi dans un communiqué la création d’une sous-commission. Trois députés, encore à définir, seront chargés du dossier.

 

«Prêt à répondre»

Invité de l’Entretien quelques heures après cette annonce, Pierre Maudet s’est dit «prêt à répondre aux questions, mais dans un cadre institutionnel.» Et le président du Conseil d’Etat d’ajouter: «J’ai moyennement goûté les violations répétées du secret de fonction du côté de la Commission de contrôle de gestion», faisant référence aux différentes fuites dans la presse ces derniers mois.

 

La dernière, en date du 22 août dans la Tribune de Genève, à propos des échanges de courriels en amont du voyage entre Pierre Maudet et François Longchamp, alors président du Conseil d’Etat. Les courriels auraient été effacés par les deux magistrats, car ils purgent régulièrement leurs messageries. «Mais je contredis ce qu’on a pu lire dans la presse la semaine dernière, à savoir que je ne supprime pas tous mes mails. Je garde évidemment toute une série de mails importants», a précisé Pierre Maudet sur notre plateau.

 

Va-t-il faire en sorte de récupérer ces courriels et les transmettre aux députés? «Je respecte les institutions, je réserve à la Commission de contrôle de gestion la primeur de ces réponses», répond le magistrat. A savoir si techniquement un informaticien peut les retrouver? «Peut-être que oui», avoue Pierre Maudet.

 

«Je ne prétends pas être infaillible»

 

"L’affaire Maudet"  dure depuis le mois de mai. Certains dans son camp admettent une maladresse de la part du magistrat, mais dénoncent un acharnement politique. Alors, qui en veut à Pierre Maudet? Le principal intéressé botte en touche: «Je ne cherche pas à me perdre dans des conjectures».

 

Cette période délicate l’affecte-elle personnellement? «Depuis que je suis président, je dois me concentrer sur le quotidien des genevois. Je n’ai pas vraiment le temps de me consacrer à autre chose. Bien sûr, je ne prétends pas être infaillible, je peux comme tout le monde faire des erreurs. J’ai reconnu ici une imprudence, mais l’importance c’est de sortir des attaques politiciennes habituelles et se concentrer sur les cinq ans à venir», ajoute encore Pierre Maudet.

 

Valentin Emery

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.