Léman Bleu

Actualités


06 juillet 2020 - 08h50

Pierre Maudet exclu du PLR genevois

Réuni ce matin le comité directeur du PLR genevois s'est prononcé en faveur de l'exclusion de Pierre Maudet, par 22 voix pour, un non et une abstention.

La direction du PLR souhaite se séparer du conseiller d'Etat, prévenu d'acceptation d'un avantage pour son voyage à Abu Dhabi en 2015. Pierre Maudet a trente jours pour faire recours. Le cas échéant, son exclusion sera tranchée par une assemblée générale du parti. Si le conseiller d'Etat n'a pas souhaité être présent lorsque la décision a été votée, il s'est exprimé par une lettre adressée à tous les membres du PLR. 

Extraits de la conférence de presse de Bertrand Reich, président du PLR-Genève

«Il est tout à fait inconcevable qu’un conseiller d’État en charge puisse se retrouver impliqué dans deux procès pénaux», a déclaré Bertrand Reich, lors qu'une conférence de presse. Le président du PLR genevois souligne que, parmi les conseillers d’État qui se sont retrouvés dans cette situation, tous ont démissionnés.

Pour le président du parti, cette exclusion est en cohérence avec les valeurs du PLR. Si le parti avait décidé de soutenir Pierre Maudet en janvier 2019, deux choses ont aujourd’hui changé selon Betrand Reich: «À l’issu de deux ans de procédure, le Ministère public considère que les faits sont suffisamment avérés pour un renvoi en justice. On n’est plus dans l’hypothèse, la justice dit qu’il y a quelque chose et que c'est suffisamment grave. De plus, on apprend régulièrement de nouveaux faits dans la presse.» Selon le président, la présence du conseiller d’État nuit à l’image du parti qui a passablement souffert de son manque de popularité lors des dernières élections fédérales et communales. 

Réaction de Jean-Claude Huggel, membre du comité de soutien à Pierre Maudet

Pour Jean-Claude Huggel, membre du comité de soutien à Pierre Maudet, «cette exclusion complètement stupide». Il considère que cette décision aurait du être prise par une seconde assemblée générale. «C’est vrai que le comité directeur a le droit d’exclusion, mais il ne peut pas aller à l’encontre de la décision d’une assemblée générale», explique-t-il en référence à l’assemblée générale du PLR de janvier 2019, qui avait alors accordé son soutien à Pierre Maudet. «A mon avis personnel, l’exclusion sur les motifs mentionnés ne se justifie pas plus aujourd’hui qu’hier.» Jean-Claude Huggel dénonce une solution de facilité prise par les égos surdimensionnés de certains membres du comité directeur du PLR. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.