Léman Bleu

Actualités


28 novembre 2018 - 11h56

Pierre Maudet lâché par la présidence cantonale de son parti

Après deux réunions tendues au sortir desquelles le comité directeur du PLR genevois a décidé de ne rien décider, Alexandre de Senarclens, au nom de la présidence de son parti, sort du bois. Dans une interview accordée au Temps, il appelle Pierre Maudet à la démission et réunira lundi matin son comité directeur pour entériner cette position officiellement. Il annonce que si le comité directeur ne suit pas la présidence il en tirera les conséquences et démissionnera. 

Dans un courrier interne adressé ce matin au comité directeur, que nous nous sommes procuré, Alexandre de Senarclens explique que le magistrat « s’est écarté des engagements pris devant le comité directeur  en direct hier au 19 :30 ». En effet, Pierre Maudet a assuré, sur la RTS, qu’il ne démissionnerait qu’en cas de condamnation et se maintiendrait malgré un éventuel procès. Par ailleurs, il n’a pas répondu clairement aux soupçons de fraude fiscale le concernant: il aurait déduit de sa propre déclaration fiscale des montants versés au parti par des tiers. «J’ai donné toutes les éléments à l’administration fiscale pour qu’elle puisse en juger», s’est-il contenté de répondre à Darius Rochebin. 

Sur le plan fédéral, Alexandre de Senarclens est attendu aujourd’hui à Berne par les instances nationales du PLR. Pierre Maudet, également convié, ne s’y rendra pas. À l’issue de cette séance, le comité directeur du parti national communiquera sa position. De leur côté, plusieurs figures du parti, comme la présidente Petra Gössi, Benoit Genecand ou l’ex-conseiller national Jacques-Simon Eggly, se sont prononcés en faveur d’une démission du magistrat. 

 

Jérémy Seydoux / Théo Maugué

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.