Léman Bleu

Actualités


22 mai 2018 - 13h58

Pierre Maudet, président d'un Conseil d'État remanié

Les nouveaux départements pour la législature 2018-2023 sont désormais connus. Devant la presse, les sept conseillers d’État élus ont détaillé la répartition des politiques publiques du gouvernement cantonal, présidé par Pierre Maudet. Cette nouvelle présidence ainsi que l’arrivée de deux nouveaux visages au sein du Conseil d’État modifient sensiblement l’architecture des départements. Le Grand Conseil devra officiellement adopter cette répartition lors de sa séance du 24 mai prochain.

Pierre Maudet
Département présidentiel

Mauro Poggia
Département de l'emploi et de la santé 

Serge Dal Busco
Département des infrastructures

Antonio Hodgers
Département du territoire

Nathalie Fontanet
Département des finances et des ressources humaines

Anne Emery-Torracinta
Département de la formation et de la jeunesse

Thierry Apothéloz
Département de la cohésion sociale

Pierre Maudet renforcé
Malgré l’agitation médiatique autour d’un voyage effectué par Pierre Maudet en 2015 à Abu Dabi, le nouveau collège gouvernemental n’a pas sanctionné le magistrat PLR qui s’inscrit en homme fort de la législature. À la tête de deux départements, le présidentiel et celui de la sécurité, il conserve les grands dossiers économiques du canton (Genève Tourisme et Congrès, Aéroport International de Genève, notamment).

Jeu de chaises musicales
La grande nouveauté, c’est la cession des finances à Nathalie Fontanet, jusque là tenues par Serge Dal Busco qui, de son côté, reprend le département des transports laissé vacant par le départ de Luc Barthassat. Par ailleurs, Anne Emery Torracinta a dû se séparer de la culture et du sport au profit de Thierry Apothéloz. Le nouvel élu prend également la tête du social, cédé par Mauro Poggia. Antonio Hodgers se taille la part du lion. Il chapeautera, en plus de ses dossiers actuels, l’environnement.

Le détail de cette nouvelle répartition, service par service, peut-être consulté sur le site Internet de l’État de Genève.

 

Jérémy Seydoux, Céline Argento

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.