Léman Bleu

Actualités


30 mai 2018 - 11h47

Pierre Maudet, un voyage en jet qui interroge

La saga continue pour Pierre Maudet. Après plusieurs semaines de polémiques autour d’un séjour tous frais payés par «l’ami d’un ami» à Abu Dhabi, un nouveau voyage en jet soulève des interrogations. Selon la NZZ, Pierre Maudet a bénéficié d’un retour à Genève en jet privé avec le patron de MSC, Diego Aponte, en marge d’un voyage officiel en Iran, en 2016. La délégation suisse, emmenée par le conseiller fédéral en charge de l’économie Johann Schneider-Ammann, s’est déplacée en Iran pour renforcer les relations économiques avec ce pays en pleine ouverture. 

Voyage retour en jet
Alors, pourquoi ne pas avoir fait le voyage retour avec l’avion spécialement affrété par la Confédération ? «Monsieur Aponte devait de toute manière rentrer à Genève», se défend Pierre Maudet dans les colonnes du journal alémanique, qui n’y voit pas un cadeau, car aucune dépense supplémentaire n’a été engendrée par sa présence dans le jet. «Grâce à ce vol direct, j’ai pu gagner du temps et eu l’opportunité de m’entretenir avec un important chef d’entreprise». En effet, le vol de la Confédération se posait à l’aéroport de Bern-Belp. Quant à la société MSC, dont le siège est à Genève, elle emploie 900 personnes dans le canton et possède parmi les plus importantes compagnies maritimes de croisières et de transports conteneurisés au monde. 

Circulez, il n’y a rien à voir
Dans les colonnes du quotidien zurichois, François Longchamp, président du Conseil d’État genevois jusqu’au 1er juin, monte au créneau pour défendre son collègue: «Il n’y a pas de différence fondamentale entre un vol charter affrété par la confédération et ce voyage direct en jet vers Genève. Dans les deux cas, le canton n’a rien eu à payer. Monsieur Maudet a eu l’occasion de jouir d’un vol direct pour Genève avec d’autres acteurs économiques».

 

Jérémy Seydoux

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.