Léman Bleu

Actualités


04 avril 2019 - 16h06

«Place de la défonce», Pascal Spuhler rebaptise les rues au Pâquis

Avec les élections municipales qui se rapprochent le Parti populaire genevois a mené une action insolite – rebaptiser de manière comique des noms de rues au Pâquis. Pascal Spuhler, président du Parti populaire et invité de l’entretien voulait: «Réveiller les consciences de nos concitoyens». Les membres du parti se sont montrés créatifs, on y trouve des noms comme: «Place de la défonce», «Rue de l’Injection» ou encore «Avenue du Nez-Blanc». L’opération débutée à 5 heures du matin a rapidement été arrêtée par les forces de l’ordre. Forces de l’ordre et autorités que Pascal Spuhler dénonce: «On a été interrompus rapidement par la police, grâce aux caméras de surveillance qu’ils savent utiliser quand ils veulent». «Je trouve qu’il y a un grand laxisme autant au niveau de la justice qu’au gouvernement», regrette-t-il.

Il compte sur son ex-collègue de parti Mauro Poggia, actuellement ministre de la sécurité, pour réagir. «J’espère qu’il va pouvoir prendre en compte les objets parlementaires que nous avions posés à l’époque sur ces problèmes de trafiquants», dit-il.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.