Léman Bleu

Actualités


27 janvier 2020 - 18h51

Pollution de l'air: la couleur des cartes crée l'incompréhension

Depuis jeudi, les véhicules les plus polluants sont interdits de circulation au centre du canton. Si la mesure sera levée dès demain, elle a fait parler sur les réseaux ce week-end. Certains ne comprennent pas pourquoi le seuil est «vert» selon les normes suisses et «orange» selon les normes françaises. Explications.

Même heure, même lieu ce dimanche… Sur cette carte destinée à indiquer le taux de particules fines dans l’air, la situation est jugée «médiocre» selon les normes françaises… «modérée» selon les normes suisses.

Or, les apparences sont parfois trompeuses. Si visuellement, la carte suisse semble moins alarmante que la carte française, ce n’est pas le cas. Côté français, on mesure la qualité de l’air, côté suisse, la pollution de l’air.

Une différence sur la forme mais par sur le fond. Dans les deux pays, les mesures sont effectuées de la même manière. Mais se basent sur 10 niveaux côté français, et sur six en Suisse. Seule la couleur change ; le taux de particules fines présent dans l’air reste identique et significatif des deux côtés de la frontière lorsqu’il dépasse les 50 microgrammes par mètres cubes.

Côté vaudois, en revanche, le canton a décidé de prendre des mesures uniquement au-dessus de 75 microgrammes.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.