Léman Bleu

Actualités


07 février 2020 - 18h26

Pour Olivier Jornot, les procédures ne sont pas si lentes à Genève

L’affaire Maudet dure depuis maintenant deux ans, laissant l’amère impression aux genevois que la procédure est interminable. Une situation normale selon Olivier Jornot, procureur général du canton de Genève. Pourtant, dans le canton de Vaud, des affaires similaires ont été classées bien plus rapidement. Pour Olivier Jornot, la situation ainsi que les analyses effectuées sont différentes. «À partir du moment où nous avons estimé qu’il y avait des indices suffisants pour poursuivre, nous poursuivons. L’instruction, ce n’est pas quelque chose qui se bâcle, ça prend du temps.» Le procureur général relève d’ailleurs qu’en comparaison avec les autres cantons ainsi que les pays voisins, Genève n’a pas à rougir du rythme de traitement de ses procédures. 

Reste qu’élections et dossiers en cours font rarement bon ménage. Ne devrait-on pas aller plus vite en période électorale afin d’éviter de jeter un discrédit sur les institutions? «Ce serait extrêmement dangereux», affirme Olivier Jornot qui rappelle que, des élections, il y en a tout le temps. «Si on commençait à diriger notre rythme de travail en fonction du calendrier, on ferait de la politique. Et ça c’est exclu.»

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.