Léman Bleu

Actualités


06 février 2020 - 18h07

Pourquoi autant de pannes pour le Léman Express ?

Retard, trains supprimés, rames à composition réduite en pleine heure de pointe, depuis sa mise en service mi-décembre, il ne s’est pas passé un jour sans que le Léman Express ne connaisse un souci. Pourquoi autant de dysfonctionnements ? Reportage.

Bienvenue dans le saint du saint, le centre de régulation des CFF à Lausanne. C’est ici que sont gérés les trains dans toute la romandie, dont le Léman Express sur son tronçon suisse jusqu’à Annemasse.

En cas de problèmes, les décisions se heurtent à des processus et des cultures d’entreprises différentes, qui doivent encore s’apprivoiser.

La voie unique sur le réseau français n’aide pas. En cas de problèmes, la répercussion se fait sentir jusqu’à Coppet. C’était le cas hier où un train en direction d’Evian est resté bloqué après Annemasse durant 47 minutes.

Des trains de substitution sont prévus, mais ils ne suffisent pas à répondre à tous ces soucis de jeunesse. Ici, le régulateur du trafic s’efforce de trouver une solution à chaque problème, avec pour priorité de faire rouler une rame, même en composition réduite afin d’éviter une suppression qui reste malgré tout possible.

Chaque problème rencontré est analysé des deux côtés de la frontière pour éviter qu’il ne se reproduise. En ce moment, les CFF et la SNCF ne chôment pas. Le Léman Express cherche la voie de la fiabilité en slalomant entre les grèves, les pannes et les aléas inhérent aux chemins de fer. Lémanis demande de la patience, et rappelle que le RER zurichois a mis deux ans pour fonctionner sans accrocs.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.