Léman Bleu

Actualités


16 octobre 2019 - 20h26

Précarité alimentaire, la Suisse est aussi touchée

Pour la journée mondiale de l’alimentation, Marc Nobs, directeur de la Fondation Partage,  accompagné de quelques personnalités, était à la gare Cornavin pour distribuer aux voyageurs une soupe cuisinée avec des invendus. But de l’action : sensibiliser la population au gaspillage alimentaire. Sur le plateau de Valentin Emery, il nous parle de sa fondation et des combats qu’elle mène. Une de ses principales missions, lutter contre la précarité alimentaire:

«On arrive partiellement à répondre à cette problématique, mais on aimerait évidemment faire plus, avoir un peu plus de produits à disposition pour pouvoir répondre de mieux en mieux à ce problème.»

Cette précarité est également souvent accompagnée  d’un sentiment de honte. Marc Nobs explique :

 «Quand on doit faire la queue aux Colis du Cœur à partir de six heures du matin le mardi, ce n’est pas évident. Il y a peut-être une espèce de gêne due à la situation.»


Elio Sottas

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.