Léman Bleu

Actualités


27 avril 2020 - 20h26

Première étape du déconfinement : les conseils du professeur Pittet

La question fait débat depuis le début de l’épidémie de Covid-19: faut-il porter un masque ? Invité du journal, le professeur Didier Pittet, médecin chef du service de prévention et contrôle de l’infection aux HUG, répond «dans la plupart des situations, il n’est absolument pas nécessaire de porter un masque.» Cependant, dans certaines circonstances où le rapprochement est nécessaire, un coiffeur et son client par exemple, «on préfère appliquer ce principe de précaution» précise le médecin. 

 

Avec la réouverture de certains milieux professionnels, les crèches se sont vues élargir leur capacité d’accueil. De quoi poser de nouvelles interrogations: en jouant entre eux, les enfants sont-ils un risque pour le personnel de la crèche ou pour leurs parents ? «Non, on a beaucoup de données qui démontrent que les enfants ne tombent pas malades. Le virus s’attache à un récepteur qui est peu présent chez les enfants ce qui fait que ce récepteur qui devrait capter puis faire rentrer le virus dans la cellule pour la rendre malade ne le fait pas. C’est pour ça que les enfants sont rarement malades et ne peuvent pas rendre malades les adultes.» Une question reste pour le moment sans réponse, l’âge auquel les enfants commencent à être infectés et transmettre le virus. «L’idéal serait de pouvoir mesurer ce récepteur chez tous les enfants afin de pouvoir voir à quel moment ils pourraient être contagieux.»

 

 

 

«Le message principal c’est bien entendu: continuez à faire du télétravail dans la mesure du possible.» Avec cette reprise partielle de la vie de la Cité, le médecin genevois rappelle: «Il faut être prudent. L’intensité d’échanges entre les personnes doit absolument diminuer pour qu’on ait une reprise douce, harmonieuse, afin de ne pas voir de seconde vague. Si tout le monde respecte les consignes, tout se passera bien.»

Elio Sottas

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.