Léman Bleu

Actualités


11 décembre 2020 - 11h16

Prix Töpffer: une Genevoise chez les Belges

Direction le pays de la BD pour la suite de notre série sur les nominés aux prix Töpffer. A Bruxelles, la Genevoise Léonie Bischoff joue dans la cour des grands. Son dernier travail « Anaïs Nin. Sur la mer des mensonges » a été salué par la critique internationale. 

Huit ans, rien que ça. Huit ans de reflexion, de doutes et de travail auront permis, enfin, à Léonie Bischoff de venir à bout d'un mythe, d'une icône: l'auteure américaine Anais Nin. Une figure  totalement avant gardiste, pionnière de la littérature érotique au féminin. "Il y a quelque chose dans sa voix qui m'a touché. Je me reconnaissais en elle, explique Léonie. Elle évoquait des choses qui m'habitaient mais sur lesquelles je n'avais pas encore réussi à mettre de mots."

Résultat: une bande dessinée de près de 200 pages qui raconte les débuts de la carrière de la romancière et sa rencontre avec Henry Miller. Une bande dessinée sensible et lumineuse saluée par une critique internationale totalement conquise. 

 

Une Genevois chez les "maitres"

Aujourd'hui Léonie Bischoff vit à Bruxelles, après un passage par Paris. Editée par la prestigieuse maison Casterman, la Genevoise rivalise avec les grands maitres de la bande dessinée. Son précédent travail, une  adaptation en BD des romans de Camilla läckberg,  avait déja été très remarqué.

En plus de cette nomination aux prix Töpffer, Léonie Bischoff a aussi été retenue dans la selection officielle du festival d'Angoulême en juin 2021. 

Delphine Palma 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.