Léman Bleu

Actualités


15 décembre 2020 - 20h12

Quel avenir pour les jeunes en apprentissage à l’heure du Covid-19 ?

A l’heure où bon nombre d’entreprises sont forcées de mettre la clé sous la porte à cause de la crise sanitaire, qu’en est-il des apprentis ? «Nous avons réussi à limiter la casse» déclare Frank Sobczak, directeur de la formation à la FER Genève. Le nombre de places d’apprentissage reste stable, mais la baisse d’activité des secteurs particulièrement touchés par le Covid-19 réduit la qualité de la formation. Les jeunes sortant de l’école obligatoire, observant la précarité de l’emploi, préfèrent miser sur la sécurité en privilégiant les formations plein temps, généralistes ou académiques. Un constat qui inquiète Frank Sobczak: «Il faut assurer la relève, pas qu’on ait un manque de main-d’oeuvre dans quatre ans.» 

L’orientation professionnelle est un sujet angoissant pour les adolescents et à plus forte raison aujourd’hui. Pour les aider à choisir le métier qu’ils exerceront plus tard, la FER lance, dans le cadre du dispositif FO18, un projet pilote s’adressant à tous les jeunes qui sortent du cycle d’orientation visant à leur proposer divers stages en entreprise: «On va offrir trois types de stage dans les sept pôles d’activité. Un d’une semaine pour découvrir le métier. Un d’un mois pour confirmer son orientation et un de six mois.»

Elio Sottas

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.