Léman Bleu

Actualités


30 octobre 2017 - 16h01

Rémy Pagani visé par une plainte pénale

La « saga Pagani » continue. Après l’annulation de la votation municipale du 24 septembre dernier, le maire de Genève est à présent visé par une plainte pénale déposée par le MCG. Le parti l’accuse d’abus d’autorité et de gestion déloyale des intérêts publics. Il sollicite « à titre urgent » qu’une perquisition des courriers électroniques du magistrat soit effectuée « afin de déterminer le déroulement des faits de façon précise », indique la plainte que Léman Bleu s’est procurée.

« La population a été trahie et la confiance a été rompue, regrette Daniel Sormanni, vice-président du MCG. Rien de mieux que la justice pour faire toute la lumière sur cette affaire. »

Aussi, le mouvement citoyen genevois exige la restitution par Rémy Pagani de 25’000 CHF pour réparer le dommage subi, soit les frais de campagne déboursés en marge de cette votation qui n’a jamais eu lieu. 

Si les faits reprochés ne sont pas nouveaux, à savoir la validation hâtive par le maire d’une brochure officielle visiblement partiale, le MCG compte, par ce volet pénal, faire retirer le titre de maire à Rémy Pagani. Par ailleurs, cette plainte intervient alors que le magistrat d’Ensemble à Gauche fait déjà l’objet d’une procédure disciplinaire dirigée par le Conseil d’État et dont les conclusions sont attendues prochainement.

Contacté, le maire de Genève se refuse à tout commentaire.

Jérémy Seydoux / Denis Palma