Léman Bleu

Actualités


01 novembre 2020 - 15h41

Retour à un semi-confinement à Genève

Un Conseil d’Etat in corpore– à l’exception de Pierre Maudet, en quarantaine suite à un cas Covid-19 dans son entourage – face à la presse, un dimanche après-midi. L’image est inédite et témoigne de l’inquiétude des autorités. «La situation sanitaire est grave et se dégrade rapidement. Nous avons donc dû prendre des mesures fortes», martèle la présidente du gouvernement Anne Emery-Torracinta.

Semi-confinement

Les bars, restaurants et commerces non indispensables seront fermés dès lundi 02 novembre à 19h. Parmi ces commerces, les salons de coiffure et d’esthétique ou les magasins de vêtements. A l’inverse, les points de vente d’alimentation et de première nécessité, les pharmacies, les librairies, fleuristes, et autres magasins de bricolage ne sont pas concernés.

«C’est un retour à une forme de semi-confinement, comme au mois de mars, à quelques exceptions près», explique Anne Emery-Torracinta. Parmi les différences notables par rapport au printemps, les écoles resteront ouvertes.

«Entre 30% et 40% des cas proviennent de source inconnue, soit parce que les personnes n’ont pas voulu les communiquer, mais aussi parce que certains ont eu une vie sociale trop importante pour le déterminer. Il fallait donc endiguer cette zone grise», explique Mauro Poggia pour justifier ces mesures.

Maximum 5 personnes

Les manifestations publiques et privées de plus de cinq personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur, sont aussi interdites. Ne sont pas concernées les funérailles, les séances de parlement et les manifestations politiques. Pour la plupart de ces événements, la jauge est limitée à cinquante personnes.

Toutes ces mesures resteront en vigueur au moins jusqu’au 29 novembre et seront réévaluées une semaine avant l’échéance.

Hôpitaux suchargés

Aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), le pic de patients Covid-19 a dépassé celui de la première vague. Ce dimanche, ils étaient 474, dont 39 aux soins intermédiaires et 17 aux soins intensifs. «Chaque jour, nous avons entre 1000 et 1300 nouveaux cas de Covid-19 à Genève. Or nous savons qu’environ 10% d’entre eux vont finir à l’hôpital», a expliqué la médecin cantonale Aglaé Tardin. Les HUG craignent d’ailleurs de devoir bientôt héliporter des patients vers d’autres hôpitaux du pays et mettre en place le protocole visant à trier les patients.

Le détail de toutes les mesures sur le document récapitulatif de l'Etat 

Valentin Emery / Céline Argento

«Les écoles et les crèches restent ouvertes»

«Le fédéralisme est parfois une faiblesse»

«Nous n'avons pas envisagé le couvre-feu comme mesure»

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.