Léman Bleu

Actualités


25 août 2020 - 18h29

Retour sur la saga du SPMI

Une refonte est prévue pour 2021.

Le service de protection des mineurs (SPMI) nait en 2007 avec la fusion du service du Tuteur général et du service de la Protection de la jeunesse. Très rapidement, des tensions apparaissent au sein du service. En 2007 déjà, une première pétition est déposée au Grand Conseil pour dénoncer le manque de moyens et la surcharge de travail. Mais les tensions éclatent au grand jour en 2012. Le 19 juin, la moitié des salariés du service se mettent en grève.

Des grèves reconduites plusieurs fois et accompagnées d’une valse des directeurs à la tête du service.

En 2016, un rapport de la Cour des Comptes préconise des pistes d’amélioration. Bon point:  le rapport relève une politique publique efficace pour la protection des enfants en danger. Mais coté famille et associations, la colère monte. Deux pétitions sont déposées au Grand Conseil. Les parents dénoncent un service autoritaire et peu à l’écoute.

En parallèle, le département de l’instruction publique présente une réforme complète du service. Celle ci est prévue pour 2021.

Delphine Palma 

 

Les retraits de garde, un dispositif à repenser

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.