Léman Bleu

Actualités


05 mars 2019 - 18h55

Rififi à Vandoeuvres

C’est un article du Temps publié mi-février qui a mis le feu au poudre. On y apprend que plus de 400’000 francs d’heures supplémentaires ont été versés à une employée en 13 ans. Un versement validé par la maire de la commune. Certains lui reprochent d’avoir caché les faits.

" Je n'ai jamais rien essayé de cacher. Au contraire, le jour où j'ai craint qu'il y ait quelque chose de grave sur le plan comptable, j'ai immédiatement réagi en appelant un bureau d'avocat, qui lui-même a appelé la Surveillance des communes dans les jours qui ont suivi " se défend Catherine Kuffer, maire de Vandoeuvres.

Insuffisant pour certains citoyens, puisqu’ils ont fait appel à la Cour des comptes. Un audit va débuter demain.

Mais ce n’est pas la seule affaire pour laquelle Catherine Kuffer est dans l’oeil du cyclone. Un grand projet immobilier chauffe les esprits dans cette petite commune habituellement paisible.

Lundi soir, ils était une dizaine de riverains à assister à la séance du Conseil municipal. Ils dénoncent un projet démesuré. Problème pour certains, le terrain appartient à la famille de la magistrate. Mais elle se défend de tout conflit d’intérêt et dénonce des attaques gratuites.

Après 16 ans à la tête de la commune, Catherine Kuffer avait déjà annoncé ne pas se représenter en 2020. Sa fin de mandat risque, malgré tout, d’être mouvementée.

                                                                                                         Priscilia Chacón / Valentin Emery

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.