Léman Bleu

Actualités


27 novembre 2018 - 09h03

Romain Jordan: «Les maîtres de sport ont droit à plus !»

L'avocat des maîtres de sport ne se contente pas de l'augmentation proposée par le département des finances et des ressources humaines. Il demande à ce que l'égalité parfaite de traitement entre les enseignants de sport et ceux d'autres branches soit respectée. Actuellement, certains professeurs d'éducation physique gagnent entre deux et trois classes en-dessous d'un professeur de français par exemple. On chiffre cette différence à environ 1000 CHF par mois en moyenne. 

L'augmentation proposée par Nathalie Fontanet (environ 350 CHF en moyenne), poussée par une décision de justice datée de mars 2017, prévoit que le salaire de ces enseignants soit majoré d'une classe. Pas, assez, selon eux. Ils ont fait opposition, la procédure est toujours pendante.

Me Romain Jordan annonce toutefois avoir écrit au Conseil d'État pour que cette proposition contestée rentre en vigueur dès le 1er janvier 2019, avant un second train d'augmentation. Par ailleurs, il souhaite que l'État reverse rétroactivement sur 10 ans aux maîtres de sport la différence entre leur ancien salaire et le nouveau. 

Contactées, Nathalie Fontanet et Anne Emery-Torracinta se sont refusées à tout commentaire le temps de la procédure. Les services de l'État ont également refusé de chiffrer le coût d'une telle augmentation, et, le cas échéant, d'un remboursement rétroactif. Me Jordan estime sur notre plateau qu'environ 10 millions de CHF sont en jeu. 

Jérémy Seydoux

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.