Léman Bleu

Actualités


05 février 2021 - 17h35

Ruth Dreifuss: «Je revendique le terme de ‘’femme alibi’’»

À l’occasion du cinquantième anniversaire du droit de vote des femmes au niveau national en Suisse, Ruth Dreifuss, conseillère fédérale de 1993 à 2002 revient sur sa carrière politique. Celle qui raconte que sa première enveloppe dans l’urne, à l’âge de 20 ans, représentait «la fin d’une humiliation» a toujours eu de grandes ambitions. Avant d’être la deuxième élue au gouvernement, la Socialiste disposait déjà de hautes fonctions à l’Union Syndicale Suisse. «Pas une ambition pour des postes mais pour agir, pour être avec les autres et changer les choses qui nous paraissent intolérables», précise Ruth Dreifuss. 

Elle l’admet sans honte, la femme d'aujourd'hui 81 ans a «profité» de la vague féministe, a été portée par les revendications de l’époque et estime être entrée au Conseil fédéral parce qu’elle était une femme. «Le terme ‘’femme alibi’’, je le revendique, il n’est pas gênant. Ce qui importe, c’est ce qu’on fait après.» Durant cet «après», Ruth Dreifuss s’est illustrée par nombreux combats. Elle fut notamment à l’origine du combat pour le congé maternité, adopté dans les urnes en 2004. 

 

Léa Frischknecht 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.