Léman Bleu

Actualités


03 février 2018 - 17h52

Seb Courage et ses épopées nocturnes

Depuis 15 ans, il fait la pluie et le beau temps dans le monde merveilleux des nuits genevoises. Parti de rien, il a fondé le MOA Club et dirige aujourd’hui le Village du Soir, après une tentative valaisanne rapidement avortée: «La boîte marchait tellement bien que tous les autres établissements étaient vides. Et comme en Valais, ils sont tous cousins, j’ai été poussé à partir». Attachant, grande gueule, amoureux de Genève. Rencontre avec Seb Courage.

>> Entretien intégral

Zéro subvention
Seb Courage se targue de n’avoir jamais reçu un franc de subvention tout en ayant «investi 1 million de CHF dans l’artistique». «Pas un lieu à Genève n’a fait la même chose», tout en précisant qu’avec 300’000 CHF de plus, il pourrait étoffer son offre artistique. 

La politique
L’homme d’affaires confie avoir «déjà été approché» pour se lancer en politique. Pourtant, Seb Courage ne souhaite pas donner ce virage à sa vie. 

Lausanne bashing 
«Lausanne a perdu de sa superbe» lance-t-il d’entrée de jeu. «Les gens parlent toujours du même club au centre de la ville. Au final, on voit qu’il n’y a plus que celui-ci et un autre en face qui se tirent la bourre». Il insiste sur la richesse culturelle de Genève qu’il aime profondément. 

 

Jérémy Seydoux