Léman Bleu

Actualités


09 avril 2019 - 16h20

Serge Hiltpold s’oppose au projet de télécabine urbaine.

Le projet, initialement porté par Luc Barthassat a pour but de mettre en place une télécabine entre Bardonnex et l’aéroport de Genève. Ce projet de mobilité douce à 230 millions contient des arguments convaincants. D’après les experts interrogés sur le projet, cette nouvelle infrastructure peut, en plus d’être moins coûteuse qu’un tram, être plus rapide et écologique. Selon l’Office cantonal des transports, six stations intermédiaires seraient prévues, notamment aux Cherpines et à Bernex où sont prévus de nouveaux quartiers.De plus, la télécabine survolerait la ville, mélangeant le beau à l’utile. 

Pourtant, le député PLR s’oppose fermement à ce projet pour plusieurs raisons. D’une part il soutient que ce projet ne figure pas dans le «plan décennal des investissements» de l’Etat. Il mentionne aussi les conclusions d’un rapport de la cour des comptes qui déconseille un tel investissement. Pourtant, le député PLR admet l’absence d’une ligne pouvant connecter les périphéries mais insiste que le «budget pour la mobilité» a d’autres priorités comme l’extension de la gare Cornavin ou encore le Léman Express. «En termes d’impact, c’est de l’argent mal dépensé à notre sens» avant d’ajouter que les 230 millions sont «trop onéreux pour cette mobilité» Il rappelle également qu’au niveau fédéral il n’existe aucune législation sur ce type d’infrastructure. 

Serge dal Busco, qui a repris le département de son collègue Luc Barthassat, était sceptique au départ mais se montre de plus en plus en faveur de ce projet de télécabine. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.